L’avare de Molière au théâtre, un classique toujours d’actualité

Lavare-portrait

Argent, avarice, profits sans limite, méfiance, misanthropie, voilà des thèmes indémodables de l’Avare de Molière, retraités et interprétés avec maestria par la compagnie Alain Bertrand.

Alain Bertrand campe un Harpagon iconique, dont le jeu emprunte autant au mime Marceau qu’à Louis de Funès.

La pièce est menée avec humour, fantaisie, chants (avec des mimiques qui ne sont pas sans rappeler celles des frères jacques), danses, musique, mais aussi la participation du public et avec des clins d’œil à notre société actuelle.

Magnifiquement jouée, la pièce traduit parfaitement l’univers étriqué de l’Avare, obnubilé par la disparition de sa cassette (au point d’en fouiller les spectateurs) et des conséquences sur ses relations paternelles…

Maître Jacques, autre figure mémorable du panthéon classique, joue à merveille (le maître-queue, le cochet, mais aussi le trublion.

Que dire aussi de Frosine, l’entremetteuse, marieuse avec sa gouaille hilarante.

Tous jouent à l’unisson de l’esprit de notre Grand Molière.

Un excellent moment de rire, d’humour, de décontraction au théâtre de Grenoble ce mardi 1er mars 2016

La Compagnie Alain Bertrand
Mise en scène : Alain Bertrand
Collaboration: Carlo Boso
Avec : Alain Bertrand, Christelle Garcia, Raphaël Goyon, Philipp Codorniu, Clément Joubert, Genia Konstantinova, Angélique Andréaz ou Cécile Boucris
Direction des chants : Cécile Boucris
Direction des instruments : Raphaël Goyon
Costumes : Héloïse Calmet
Pantomime : Helena Serra
Musique : Clément Jannequin, Jean-Philippe Rameau, Dietrich Buxtehud

 

Plus d’info sur la compagnie et leurs prochaines dates, par ici.

Un bel article rédigé par Paulette et Gérard Gleyze 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *