Madiba – [Interview] La Comédie Musicale en l’honneur de Nelson Mandela

affiche-madiba-le-musical

Au Comédia, le show Madiba vient de commencer. Nous sommes en Afrique du Sud, en plein apartheid, 2 amoureux luttent pour être ensemble dans ce climat hautement raciste, un jeune homme cherche à marcher dans les pas de son idole, Madiba. Madiba, c’est Nelson Mandela que l’on ne présente plus. La comédie musicale retrace habilement son parcours et son combat pour une nation en paix.

Madiba est une comédie musicale qui m’a surprise. Il faut dire que j’ai d’avantages l’habitude de chats, vampires, starlette aux histoires romancées et autres héros imaginaires en quête d’amour et/ou d’aventures. En retraçant l’histoire de Nelson Mandela, on fait face à quelque chose de beaucoup plus dur. On croise sur scène la mort, la haine et la violence humaine, c’est perturbant… émouvant. Je garde en mémoire les passages de Robben Island notamment.

Madiba c’est aussi de grands moments de danses et d’accrobaties Sur des rythmes africains, on a tout simplement envie de se lever pour rejoindre les danseurs sur scène… sur des musiques plus douces, on assiste a des moments magique soulignés par de la danse contemporaine (ce moment d’acrobaties sur rubans…Magique) .

Les deux amoureux Will et Helena nous font vivre des moments parfois extrêmement naïfs mais nécessaire pour retrouver un peu d’espoir dans cette histoire lourde. Je résume un peu les choses car l’amour ne résiste pas facilement face aux difficultés dans cette hstoire. Je me suis sentie plus sensible au couple Sam/Sandy qui se lance dans la lutte de Nelson Mandela. J’ai eu un véritable coup de coeur pour les voix des deux interprètes.

En parlant du casting, beaucoup de talents dans cette troupe. Je pourrais tous les citer mais j’ai surtout eu de vrais coups de coeur pour : James Noah (Nelson Mandela) très charismatique, Falone Tayoung (Sandy) & Jean-Luc Guizonne (Sam) avec des voix que j’aimerais d’avantages entendre en dehors du show, Roland Karl (Peter) qui m’a beaucoup fait penser à Stéphane Métro, Lunik Grio’, le conteur de toute cette histoire…

J’ai eu la chance de discuter au téléphone avec James Noah (que l’on retrouvera également l’année prochaine dans TIMEO, le spectacle d’Alex Goude) et Jean-Luc Guizonne..

JAMES NOAH (Nelson Mandela)

12622179_966626090094901_2088288318159024381_o

Incarner Nelson Mandela, ce n’est pas rien. Que représente pour vous Nelson Mandela ?

Il représente l’Homme de la paix, de la tolérance et de l’acceptation de l’autre.

 C’est le rôle que vous souhaitiez incarner dès le début ?

A l’origine, ce n’est pas pour ce rôle que je souhaitais auditionner (Note de Melting : le rôle chante très peu). La production et une amie m’ont convaincu. C’est quand même Nelson Mandela ! Ça ne pouvait être que intéressant. 4 jours après, la production m’a annoncé que j’avais le rôle.

C’est un rôle qui va me rester. Tu ne peux pas quitter ce personnage vide. C’est une personne tellement bonne, tellement humble, portée sur l’humain… à l’heure actuelle c’est mon plus beau rôle.

J’ai adoré votre interprétation de Madiba. Un Nelson Mandela à la fois puissant, calme et sage. C’était dur de rentrer dans le personnage ? Le costume et le maquillage ça aide ?

Je suis moi-même une personne portée sur l’affectif, j’aime les gens, je pense beaucoup aux autres et j’espère toujours qu’ils se portent bien. Je ne prétend surtout pas pouvoir me comparer à Nelson Mandela ! mais j’apprécie ces qualités.

Le costume et le maquillage ça aide énormément pour l’interprétation . Avant de rentrer sur scène, je me regarde dans la glace avec ma perruque et mon maquillage et je bascule dans le rôle de Nelson Mandela. Même ma posture change.

Quelle(s) chanson(s) vous touche(nt) le plus dans Madiba ?

La chanson « Nos différences », c’est un message de paix, d’amour. C’est une chanson que Nelson Mandela aurait chanté. C’est une chanson pour tout le monde. J’adore l‘hymne national, je le connais depuis que je suis petit.

Votre rôle est assez isolé des autres. Comment avez-vous fait pour le travailler ? 

J’ai beaucoup travaillé les intentions de mon personnage avec Alicia Sebrien (Co-auteur). Je me suis chargé d’infos sur Nelson Mandela et je puise en moi des émotions qui me sont propres pour être le plus juste. C’est un parti pris des auteurs que je sois souvent seul mais ça ne m’a pas dérangé, je ne suis pas le seul à avoir travaillé comme ça (Lunik Grio). Quand je joue, j’imagine toujours avoir quelqu’un en face de moi, j’imagine que je parle à Sam (Jean-Luc Guizonne).

Pourquoi Madiba est une comédie musicale qui sort du lot ?

C’est un spectacle qui remet en question, qui met « les point sur les i ». Oui il y a de bons danseurs, chanteurs, comédiens mais tu ne peux pas sortir de là sans réfléchir. Il y a encore beaucoup de choses a changer. L’humanité doit avancer ensemble. On est tous dans le même bateau. il y a beaucoup de travail a faire.

JEAN-LUC GUIZONNE (Sam Onotou)

12640508_966627110094799_3817073841329822804_o

Qui est Sam Onotou ?

Sam est un jeune militant anti-apartheid quasi révolutionnaire. Il va se battre pour aller à l’encontre de cet apartheid jusqu’à se faire emprisonner. Il va côtoyer Nelson Mandela. On la voir grandir, devenir plus mature et réaliser que son combat est juste mais qu’il faut user de plus de psychologie et de sagesse.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de jouer ce rôle ?

J’ai eu écho de ce casting alors que j’étais encore sur « Gospel sur la Colline ». Je me suis présenté pour les rôles de Nelson Mandela et Sam. Le rôle de Nelson Mandela est essentiellement parlé, ce qui est assez logique. Le rôle de Sam est complet en chant, danse et comédie et c’est ce qui me plaît. C’est ce qui fait mon moteur. A partir de ce moment, j’ai axé mon boulot pour le rôle de Sam. Un rôle dans lequel je m’identifie plus facilement.

Travailler sur MADIBA ça doit être différent que de travailler sur le Roi Lion par exemple ?

C’est très difficilement comparable. Ça a été un vrai plaisir d’interpréter le rôle de Mufasa pendant 7 ans, en français, en anglais et en allemand. Mais avec le Roi Lion, on était sur un block-buster. Tout est déjà calibré : les jeux de lumière, les costumes, la mise en scène…

Avec Madiba, on est sur une histoire vrai, c’est plus humain. Quand on travaille avec une équipe plus petite (et pas moins talentueuse), quand on est sur une première mondiale, c’est pas la même énergie. Les attentes sont différentes. On est plus fébrile, plus à l’écoute des uns et des autres, plus solidaire. Comme un bébé que l’on suit dès la naissance jusqu’aux premiers pas.

Que pensez-vous de Manu Vince (Will) et Falone Tayoung (Sandy)

J’ai eu la chance de travailler avec Manu et Falone sur « Gospel sur la colline ». Manu, je le connais depuis plus longtemps, on a passé nos premiers castings ensemble. On apprend tous ensemble, on est dans une équipe grandissante c’est que du kiff’. Pour jouer la complicité sur scène, on doit pouvoir puiser dans des émotions qui sont vrais… pour être plus juste.

Sam passe par de grands moments de rage et de colère impressionnants, vous pensez à quoi dans ces moments là ?

Merci, je ne me rends pas compte de ce que je peux dégager sur scène, ça fait plaisir d’avoir des retours pareils. Je me suis beaucoup documenté sur l’apartheid et la souffrance qu’ont subi les sud africains noirs dans cette injustice. Je puise aussi dans ce je vis en tant que comédien noir travaillant en France. J’arrive à trouver sur quel bouton appuyer.

Les textes de Jean-Pierre Hadida et Alicia Sebrien sont très violents. On ne peut pas raconter cette histoire comme on raconte un conte de fées. On est dans une histoire vrai. Il était hors de question de retranscrire cette violence avec des mots façon « Comédie Musicale ».

Quelle sont vos chansons préférées ? 

Sans hésitation « Pour avoir la paix ». Lorsqu’on avance ensemble sur scène en formation de triangle c’est un feu d’artifice dans tout mon corps… du petit doigt de pied jusqu’à la pointe de l’oreille.

« Soweto » est aussi très marquante. Elle marque un tournant dans l’histoire. C’est à partir de là que les choses se corsent.

Avez-vous d’autres projets à venir ? 

Oui mais je ne dirai rien, c’est encore un peu tôt !

Merci à vous deux !

Plus d’informations sur http://madiba-musical.com/

_MGL3984 _MGL3926 _MGL3757 _MGL3715 _MGL1890

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *